médiation humaniste

Accompagner les générations futures – Oui, mais comment ? Petit déjeuner ICF le 6 octobre 2014

Bonjour à tous,

 

RDV ce lundi 6 octobre 2014 de 9h à 11h au  restaurant LE CONGRES, 80 AVENUE DE LA GRANDE ARMEE, 75017 Paris – Métro : Porte Maillot, ligne 1 –

pour un petit déjeuner d’échanges autour du coaching d’aujourd’hui et de demain, organisé par ICF … 

 

Au programme :   

Accompagner les générations futures : Oui, mais comment ?…

Enjeux, caractéristiques, points de vigilance et modalités

Présentation : : Joelle Crozier* et Stéphanie Damou-Sabry**

 

Dans un monde complexe et mouvant, dans lequel l’accessibilité au Savoir est facilitée, quelle place aujourd’hui pour le coaching des jeunes ? A quels besoins/demandes peut-il répondre ? Quelles thématiques peut-il aborder ? Quels acteurs peut-il concerner et impliquer ? Coaching scolaire, génératif, d’orientation, quelles spécificités pour le coach ? Comment les développer ? …

 

Joelle Crozier et Stéphanie Damou nous proposent de partager leur expérience d’accompagnement et leurs questionnements autour du rapprochement Education & Coaching.

Elles nous présenteront à cette occasion les événements portés par la commission coaching des générations futures d’ICF.

 

Joelle Crozier* : Forte de 10 ans d’expérience en tant que directrice des études marketing dans les Industries du Luxe, Joelle décide de se consacrer à l’éducation et de développer les relations Ecole/Entreprises. Devenue enseignante, très vite convaincue des liens entre émotions et apprentissages, elle ressent la nécessité de se former au coaching à l’université de Paris 8.

Coach certifiée ACC et praticienne narrative, elle accompagne depuis 2009 étudiants et équipes pédagogiques sur l’émergence du projet personnel et professionnel et la lutte contre le décrochage scolaire. Certifiée en Discipline Positive, elle anime régulièrement des ateliers destinés aux parents et aux enseignants. Engagée au sein de l’association Force Femmes, elle intervient auprès des cercles de femmes en entreprise sur les questions de la diversité et du retour à l’emploi. Elle est coordinatrice de la commission Coaching des Générations Futures d’ICF et responsable du partenariat ICF/Journée Nationale Des Jeunes.

 

Stéphanie Damou-Sabry** : Spécialiste de l’accompagnement du changement, Stéphanie dispose de 12 ans d’expérience en tant que consultante dans des grands cabinets de conseil américains.

Coach diplômée de l’université Paris 2, elle s’est formée à diverses approches et techniques de connaissance de soi (pédagogie des gestes mentaux (en cours), pnl (praticienne certifiée), analyse transactionnelle…), et du « mieux vivre ensemble » (approche éducative bienveillante et non-violente – Faber & Mazlish -, communication non-violente, médiation humaniste, médiation par les pairs) qu’elle met au profit des jeunes et adultes qu’elle accompagne depuis 2007.

Formatrice en entreprise et auprès des enseignants, Stéphanie est également chargée d’enseignement à l’université sur le projet professionnel, les techniques de communication et les méthodes de travail, apprentissage et organisation.

« Créatrice de lien » avec soi et les autres, Stéphanie se plaît, en individuel comme en collectif, à alterner les postures en fonction des situations et besoins.

Membre active de la commission Coaching des Générations Futures d’ICF, Stéphanie est également responsable du partenariat ICF-Salon LHR pour l’Emploi qui a lieu 2 fois par an à Paris.

  

Inscription indispensable auprès de Nada Ghanem

nada.ghanem@coachfederation.fr

ou 

http://www.coachfederation.fr/index.php?option=com_eventbooking&task=view_event&event_id=141&Itemid=1166

 Tarif des petits déjeuners : 10 euros  pour les membres ICF et 15 € pour les non-membres, à payer sur place

 

Merci de faire suivre l’information aux personnes qui pourraient être intéressées, et au plaisir de vous y retrouver !

 

Bien à vous tous,

 

Stéphanie Damou

Le coaching : une approche moderne et pourtant bien ancienne, n’est-ce pas M. Socrate ?

 

“Les gens qu’on interroge, pourvu qu’on les interroge bien, trouvent d’eux-mêmes les bonnes réponses” disait Socrate …

Que ce soit dans mes pratiques de coaching, ou de médiation humaniste, je me retrouve vraiment bien dans cette phrase de ce grand philosophe grec (-470 à – 399). 

 

Comme cela est souvent dit en pratique narrative notamment, la personne accompagnée est “l’experte de sa vie”

Elle sait mieux que quiconque, mieux que moi qui l’accompagne, ce qui est bon pour elle, son être, son essentiel.

Par mes questions, je l’aide simplement à faire jaillir cette connaissance, ce ressenti intérieur, cette essence, ce sens, cet essentiel… 

 

” La maïeutique est au coeur de la philosophie socratique. En effet, elle se définit comme l’accouchement des esprits. Par le biais de questionnements, l’esprit du questionné parvient à trouver en lui-même les vérités.

La maïeutique est donc l’art d’accoucher les esprits, de leur faire enfanter la vérité. Socrate en philosophe affirme que chacun porte en lui le savoir, sans en avoir conscience. Le questionnement vise à se faire ressouvenir, c’est la fameuse théorie de la réminiscence. Ceci est bien sûr fondé sur la thèse de l’immortalité de l’âme. Puisque l’âme est immortelle, elle détient déjà tous les savoirs.

Laissons Socrate résumer sa définition de la maïeutique  :

Mon art de maïeutique a les mêmes attributions générales que celui des sages-femmes. La différence est qu’il délivre les hommes et non les femmes et que c’est les âmes qu’il surveille en leur travail d’enfantement, non point les corps” (Socrate dans le Théétète) “

extrait de http://la-philosophie.com/maieutique-socrate-definition

 

Alors, le coaching, une approche moderne ou résolument ancienne ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

Belle réflexion et à bientôt.

Stéphanie

 

Ethique professionnelle

 

 Selon la Fédération Internationale de Coaching,

« Le coaching est la mise en place d’un partenariat avec les clients dans le cadre d’un processus de réflexion et de créativité, afin de les inciter à optimiser leur potentiel à la fois personnel et professionnel »

 

« Le travail du coach consiste à aider le client à mettre en valeur les compétences, les ressources et la créativité qu’il possède déjà, et à lui permettre de trouver par lui-même ses solutions et stratégies »

 

 

 

En tant que professionnelle de l’accompagnement, je me dois de respecter une éthique, et des valeurs fortes.

Je suis une accompagnatrice du changement, qui guide le client dans sa réflexion, propose différents angles de vue d’une situation problématique et permet ainsi au client de clarifier sa situation et de se positionner. 

 

 

J’accompagne également le client dans sa recherche de cohérence entre ses motivations, ses objectifs professionnels et le projet de l’organisation où il exerce son activité, lorsque tel est le cas, ou ses projets de vie.

Mon expertise se situe principalement au niveau des processus relationnels engagés.

A ces différents titres, mon obligation est une obligation de moyens (sur la qualité dans le processus d’accompagnement), et non de résultats pour le client.

 

 

J’accueille avec ouverture et bienveillance la parole du client accompagné, sans aucune forme de jugement, ni d’évaluation, en toute subjectivité assumée.

Je suis bien entendu tenue au secret professionnel et je m’’engage à ne pas utiliser les éléments échangés lors de la réalisation de cet accompagnement, ni sur la personne accompagnée, ni sur l’entreprise dont elle fait partie. La relation entre le client et moi-même  est avant tout une relation de confiance réciproque.

 

 

Par ailleurs, en tant que membre de l’International Coach Federation, je souscris à son code de déontologie, que vous pouvez lire ci-après.

 

 

Définition et code déontologique ICF

 

 

Plus de détails sur http://www.coachfederation.fr

 

Pour terminer sur ce sujet essentiel de l’éthique professionnelle, en tant que spécialiste de l’Accompagnement, je me dois d’être moi-même “accompagnée”,  afin d’avancer sur mes propres questionnements et blessures, connaître mes zones d’ombre, avoir conscience de mes “filtres”…

 

 

Engagée dans une démarche de développement personnel depuis une douzaine d’année, je continue à progresser en participant régulièrement à des stages, séminaires, ateliers, formations diverses.

Accompagnée sur différents sujets en mode coaching, ou thérapie, je suis également “supervisée” de façon individuelle, et collective (avec André de Chateauvieux & Eva Matesanz). Pendant ces séances mensuelles, je travaille plus spécifiquement sur mon métier, mon identité, ma posture de coach, et la façon singulière dont je pratique. L’analyse de cas pratiques sont également abordés.

Par ailleurs, je m’inscris totalement dans une démarche professionalisante, et de ce fait, je continue à suivre des formations de façon régulière afin de toujours enrichir ma pratique.

Exemples de formations en cours en 2015-2017 : gestion mentale, médiation humaniste, coaching somatique, neuroéducation…

 

La médiation, au service de la relation

 

 

La médiation comme processus éducatif à la portée de tous, est un outil pour mieux vivre ensemble dans le respect de nos différences. 

Exemple :

 

” J’aide un père et son fils à trouver un équilibre relationnel, en respect de leur valeurs respectives.”

 

Formée à la Communication Non Violente, et plus récemment à “la gestion de conflit et à la Médiation par les pairs” avec Génération Médiateurs (www.gemediat.org ),

J’interviens dans les établissements du primaire, secondaire et supérieur, afin de former les élèves à cette approche.

 

Ci-après, le film réalisé en 2011 sur les témoignages et le programme de médiation scolaire de Clermont l’Hérault (34) :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Ma formation se poursuit également depuis 2013 au Centre de Médiation et de Formation à la Médiation de Paris, centre chargé de la médiation pénale pour le Parquet de Paris (www.cmfm.fr) auprès duquel j’interviens en tant que médiatrice-stagiaire depuis 2014.

Cette formation à la médiation humaniste, dont Jacqueline Morineau est à l’origine, est très pratique. Elle met l’accent sur les qualités essentielles du médiateur telles que :

la présence, l’accueil, l’écoute, la bienveillance, le non-jugement, le libre-arbitre, la confidentialité, l’humilité.

 

” Cette prestation vous intéresse ?

Vous avez une demande spécifique pour une école, un collège, un lycée ou une université ?

Vous vivez un conflit dans votre environnement personnel ? Contactez-moi ! “